lundi 22 décembre 2008

A20081222

jeudi 18 décembre 2008

A20081218

mardi 16 décembre 2008

A20081216

mardi 9 décembre 2008

A20081209

samedi 6 décembre 2008

Vers un durcissement de l'hospitalisation d'office?

En visite dans un hôpital psychiatrique à Antony (Hauts-de-Seine), le président de la République, Nicolas Sarkozy, a annoncé un projet de loi pour les hôpitaux psychiatriques. Trois semaines après le meurtre d’un jeune homme par un schizophrène dans une rue de Grenoble, il s’agit surtout de mieux sécuriser les établissements.


Durcissement de l’hospitalisation d’office et plan de sécurisation des établissements. Nicolas Sarkozy a choisi de se rendre à l’hôpital psychiatrique Erasme d’Antony (Hauts-de-Seine) pour annoncer la“ réforme en profondeur ” du secteur, qu’il avait réclamé.

Trois semaines après le meurtre d’un étudiant grenoblois par un schizophrène échappé de l’hôpital Saint-Egrève, l’objectif est surtout sécuritaire. “Mon devoir, c’est de protéger la société et nos compatriotes”, s’est justifié Nicolas Sarkozy.

Premier volet, renforcer la sécurisation des établissements. 70 millions d’euros vont être investis au total. 30 millions iront à des travaux pour améliorer les enceintes et les bâtiments, afin de “mieux contrôler les entrées et les sorties des établissements et à prévenir les fugues”, explique le chef de l’Etat.

Les malades considérés comme les plus à risques seront plus étroitement surveillés : “Certains patients hospitalisés sans leur consentement seront équipés d’un dispositif de géo-localisation, capable de donner l’alerte en cas de fugue”, annonce Nicolas Sarkozy.

vendredi 5 décembre 2008

A20081205