mardi 27 août 2013

Pour favoriser l'installation des médecins généralistes dans les territoires fragiles



L'objectif annoncé à l'occasion du lancement (1) du Pacte Territoire-Santé est la signature de 200 contrats PTMG sur le territoire national.

Les bénéficiaires de ce dispositif sont les médecins spécialisés en médecine générale, non encore installés, ou installés depuis moins d'un an.

Le Praticien territorial de médecine générale (PTMG) signe un contrat avec l'ARS par lequel il s'engage à implanter tout ou partie de son activité dans un territoire fragile, aux tarifs opposables. En contrepartie, un niveau de rémunération lui est garanti à partir d'un seuil minimal d'activité.

Ce contrat est conclu pour une durée maximale de 2 ans.

Les zones visées sont les territoires fragiles en termes d'offre, d'accès ou de continuité des soins identifiés dans les SROS ou les zones déterminées par l'ARS en application de l'arrêté de zonage.


1) Plusieurs décrets et arrêtés  sont  parus au  Journal officiel  du 15 août.


vendredi 23 août 2013

Les ambitions initiales du plan Cancer 2009-2013 ne sont pas atteintes



85% des montants alloués au plan Cancer 2009-2013 n'ont permis de réaliser que 60% des actions prévues. 
Si les résultats ne sont pas à la hauteur des ambitions, les efforts n'ont pas été vains et de nouvelles mesures sont déjà soutenues. Le préfigurateur du troisième plan en a certainement tenu compte dans son rapport, qui sera remis le 30 août prochain.

(Source Hospimedia)

Palmarès 2013 des Hôpitaux de France : Lille et Toulouse toujours en tête


Le palmarès des 50 meilleurs hôpitaux publics français a été publié hier par "Le Point".

Les Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) de Lille  et Toulouse  sont de nouveau cette année les premiers du classement.
L’hebdomadaire a passé au crible 1200 établissements publics et privés sur 63 spécialités médicales et chirurgicales, afin de réaliser ce palmarès des meilleurs Hôpitaux de France".

Le CHU de Bordeaux se trouve à la troisième place suivi par les hôpitaux universitaires de Strasbourg (4 ème), le CHU de Nantes (5 ème), celui de Montpellier (6 ème), la Pitié-Salpêtrière-Paris - AP HP - (7 ème)...

En ce qui concerne les cliniques, le Centre hospitalier privé Saint-Grégoire occupe toujours la 1ère place, suivi par l’hôpital privé Jean-Mermoz de Lyon et les Nouvelles Cliniques nantaises.

(Source : Le Point)


mercredi 21 août 2013

"Souffrance & Travail" s'indigne !


Assistant à un déferlement de patients en crise aigüe, les consultations "Souffrance & Travail" sont saturées et s'indignent.


Assez!



Nous ne pouvons pas assister en nous taisant à cette vague de patients en état de crise psychique aigue qui déferle dans nos consultations toutes saturées! 

Ou bien dans les cabinets de généralistes, de spécialistes, aux infirmeries des entreprises, en visite spontanée chez les médecins du travail! 

Tous les jours, à toute heure, tous ces patients en larmes, en poussée d’hypertension, au bord de la violence, éreintés…

C’est quoi ce pays où les assistantes de direction expliquent qu’elles travaillent à s’en faire éclater le cœur?
Où des cadres de l’Assistance Publique font des malaises cardiaques et sont hospitalisés en réanimation!
Où des médecins généralistes, des policiers, des chefs d’entreprise, des agriculteurs, etc..se suicident!
Où des rédacteurs en chef expérimentés s’effondrent en larmes en réunion!
Où des directeurs financiers veulent étrangler leur dirigeant!
Où des salariés se jettent par les fenêtres!
Des chômeurs s’immolent par le feu!
Sans parler de tous ceux qui vont travailler la peur au ventre…


Ces salariés qui craquent sous des formes multiples mais toujours de façon brutale n’ont pas d’antécédents psychiatriques, en sont rendus au bord de l’explosion physique ou psychologique par des pressions de tous ordres, temporelles, cognitives, morales, mais loin, tellement loin du travail qu’ils ont quand même à faire, tout en se faisant traiter de paresseux, d’inorganisé, de sénior, de résistant au changement!

Le changement, c’est 10 fois par seconde dans le monde du travail avec des ordres, des contre-ordres, du travail mal fait et ça rend fou.

Assez! de ne pas pouvoir faire le lien entre le travail et ces états traumatiques parce qu’il n’y a pas de tableau de maladies professionnelles psychiques.


Parce que la caisse d’assurance maladie n’a pas à supporter le coût colossal de cette dérégulation collective, parce que sans le retour vers l’entreprise rien ne pourra changer, nous vous rappelons qu’on peut déclarer en accident du travail ces traumatismes psychiques aigus sous l’intitulé Réaction Aigue à un Facteur de Stress (code F 43-0 dans la classification internationale des maladies (CIM 10) ).

Ces modalités de prise en charge du traumatisme psychologique au titre des accidents du travail sont précisées dans la lettre réseau 2011 de la caisse nationale d’assurance maladie à ses directeurs et médecins conseils.


Alors et alors seulement, les membres du CHSCT, dont une des missions est la prévention des risques professionnels, pourront en faire l’arbre des causes; et si plusieurs salariés en sont atteints dans un service, questionner l’organisation du travail dans ce qu’elle a de pathogène.


Alors et alors seulement, le salarié pourra cesser de penser qu’il n’a pas été à la hauteur, qu’il a été faible, fragile.


Le salarié français est troisième en productivité horaire au rang mondial. Ce n’est pas le salarié paresseux qu’on nous décrit mais un salarié le dos au mur!


Le chef d’entreprise doit déclarer un fait accidentel, la loi le lui impose. S’il n’est pas d’accord, il le signale et l’argumente auprès de la caisse. S’il refuse la déclaration, nous rappelons qu’un salarié peut télécharger le triptyque sur le site ameli.fr et envoyer sa déclaration d’A.T. avec un courrier explicatif, un certificat médical, des témoignages de collègues présents, un rapport de pompiers, etc.


La CPAM enverra ses enquêteurs qui statueront. Mais dans le cadre de la prévention des risques psychosociaux et parce que pèse sur l’employeur l’obligation de protection de la santé physique et mentale de ses salariés (L 4121), ce dernier a tout intérêt à débattre collectivement dans son entreprise, avec les acteurs paritaires, des situations de travail génératrices de stress aigus, pour ses salariés comme pour lui-même.

Communiqué du réseau de consultations "Souffrance & Travail".




Pour faciliter les  consultations une liste par département a été réalisée

Lien pour accéder au site ameli.fr (comment déclarer un accident du travail)

mardi 20 août 2013

Grève à l'Hôpital Paul-Guiraud



150 agents  de l'Hôpital Paul-Guiraud de Villejuif (Val-de-Marne), spécialisé en psychiatrie, se sont mis en grève ce jour,  pour dénoncer la décision de la direction de réduire les remplacements de personnels, 
La direction justifie cette décision pour des motifs budgétaires.

Comme toujours ce sont les personnels qui font les frais des mesures restrictives engagées suite à des budgets qui ne permettent pas de faire face aux besoins, et là non seulement les personnels se retrouvent dans des situations où la charge de travail est lourde mais encore la sécurité même des patients peut être remise sérieusement en question.
Bien que 340 ETP ont été créé durant les trois dernières années le budget alloué aux remplacements a été diminué d'un tiers ce qui est conséquent.

"La Vie Hospitalière" rappelle que déjà au mois d'avril les syndicats dénonçaient lors d'une assemblée générale les conditions de travail estimant à juste titre que les patients et les personnels n'ont pas à faire les frais de la crise.

Une crise qui sert plus des orientations politiques que les citoyens et citoyennes ceci écrit en passant...

jeudi 15 août 2013

Report des congés annuels pour raison de santé




Une circulaire (1) aligne le droit des personnels de la Fonction Publique Hospitalière (FPH) sur celui de la fonction publique de l’Etat et de la fonction publique territoriale, qui bénéficiaient déjà de cette possibilité de report.

Motifs du report :
Congé soit dû à un accident ou une maladie d’origine professionnelle ou non.
L’agent placé dans un autre  type de congé : congé maternité, congé parental, congé de présence parentale, congé de formation professionnelle, congé de solidarité familiale, jours posés au titre du compte épargne-temps ne bénéficie pas du report des congés annuels non pris.
Modalités du report :
L’agent qui souhaite le report de leur congé n’on pas à en effectuer la demande. Il suffit de les reporter sur l’année en cours.

Le report sur l’année en cours ne pourra concerner que les congés non pris de l’année précédente.
Exemple :
Un agent absent en 2013 pourra reporter en 2014 ses congés non pris au cours de l’année 2013.
Les congés annuels d’un agent quittant définitivement son établissement doivent être pris avant la date prévue pour la cessation des fonctions.
Un congé non pris ne donne lieu à aucune indemnité compensatrice.
Le dispositif débutera à compter de 2013.



1) Circulaire DGOS/RH3/DGCS/4B/2013/121 du 20 mars 2013 relative à l’incidence des congés pour raisons de santé sur le report des congés


(Communiqué SSRC-SAS)

mercredi 14 août 2013

L'égalité entre femmes et hommes dans les Fonctions Publiques...au beau fixe ?



La circulaire du 8 juillet 2013 qui concerne la mise en œuvre du protocole d’accord du 8 mars 2013 relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes cet les hommes dans la Fonction Publique est maintenant publiée sur le site de la réforme de l’état, de la décentralisation et de la Fonction Publique.

Cette circulaire précise les modalités de mise en œuvre des 15 mesures dudit protocole d’accord.
Un guide commun aux trois  Fonctions Publiques va être publié.

Les 4 axes de l’égalité entre les femmes et les hommes dans les Fonctions Publiques sont:
.
1) le dialogue social comme élément structurant pour parvenir à l’égalité professionnelle;

2) rendre effective l’égalité entre les femmes et les hommes dans les rémunérations et les parcours professionnels de la fonction publique;

3) la meilleure articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle;

4)  la prévention des violences faites aux agents sur leur lieu de travail.


Le protocole en date du 8 mars 2013  a pour but d’assurer une égalité effective entre les femmes et les hommes dans la vie professionnelle dans les trois Fonctions Publiques : État,  Hospitalière et Territoriale.C'est aussi la prise en considération,  pour rappel, d'un rapport réalisé par une députée UMP de la Charente Maritime missionnée par Nicolas Sarkozy en janvier 2011, alors que ce dernier était encore le président de la République...

On s'étonne et il y a de quoi que l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes soit encore à définir...en 2013...particulièrement dans les différentes Fonctions publiques où l'exemple devrait être de rigueur..Une circulaire quatre mois après le protocole signé par des réprésentants d'associations et de syndicats professionnels donne certaines orientations...mais méfiance...
La prise en considération des "pics d'activité" est là encore un moyen de gérer les personnels selon les besoins ...on est très loin de l'égalité hommes-femmes et très près d'une exploitation maximale des agents à la minute près.

Rien, absolument aucune approche concernant la pénibilité du travail et la nécessité de pourvoir à des effectifs supplémentaires permettant de donner enfin un peu plus de temps  à celui réservé à la vie privée qui est de plus en plus et insidieusement altérée par des conditions de travail de plus  génératrices de stress.

Le mal-être ne s'encadre pas, et ses effets peuvent générer bien des troubles.


Elle est pas belle cette circulaire sur la mise en oeuvre du protocole d’accord du 8 mars 2013 relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la Fonction Publique quand  son "'annexe 2" pourrait très bien être un moyen d'optimiser encore un peu plus le travail, de parfaire une certaine flexibilité en rapport avec les "pics d'activités"...on ne recule devant rien pour continuer la politique engagée sur la gestion optimisée des personnels qu'ils soient féminins ou masculins... l'égalité de tous est purement relative devant les différences de charges de travail dans certains services par exemple (et pour un même salaire ).


Méfiance...

Que l'agent soit une femme ou un homme ne change rien il y a des missions à accomplir dans des conditions acceptables pour tous, ce qui devient de plus en plus à considérer très sérieusement...assez de management et plus de ménagement des personnels nous ne l'écrirons jamais assez car nous n'avons pas l'impression d'avancer très clairement dans l'avenir.

Certes la suppression des inégalités salariales doit s'avérer être une «priorité», pour les employeurs qui doivent y apporter une attention particulière, et tout autant que l’évolution des carrières des agents,  «Les congés liés à la maternité, à la famille ou à l’état de santé des agents ne sauraient limiter les possibilités d’avancement » a rappellé la ministre de la Réforme de l'État, de la Décentralisation et de la Fonction publique (Marylise Lebranchu) (1).
Effectivement un  agent susceptible de prendre un congé parental ou une disponibilité pour élever son enfant « doit pouvoir appréhender l’incidence de sa décision sur les modalités de son retour, sa carrière, sa rémunération, ainsi que sur le montant de sa pension » mais il appartient d'informer les agents sur l'impact  de tel ou tel choix.  Un guide sera publié probablement avant la fin de cette année, c'est là une bonne initiative, en souhaitant vivement que chaque agent pourra posséder cedit guide.
A noter que la communication interne et externe devra veiller à ne pas utiliser des stéréotypes pouvant porter atteinte à l’égalité professionnelle...bref, une circulaire prochaine rappellera les nouvelles dispositions prévues par la loi du 6 août 2012, et relatives au délit de harcèlement sexuel.

Il serait temps toutefois d'avoir une attitude fortement éloignée du management à l'américaine, là où les seuls impératifs sont liés au profit de toutes situations, quant au libéralisme anglo-saxon il ne saurait pas plus être un exemple, pourtant dans le rapport il est pris en exemple ?...que d'interrogations...

(A suivre)


1) Qui a été ministre de la Justice et qui doit savoir  que les  circulaires  donnent que de simples directives. 

jeudi 1 août 2013

Que sera le nouvel hôpital sur l'île de Nantes ?


Le ministère de la Santé a donné en décembre 2009 son accord de principe pour que l'Hôtel-Dieu et  le Centre hospitalier Nord Laënnec ne fassent plus qu'un dans un nouvel établissement de santé qui sera construit sur l'Île de Nantes. Rappelons à cet effet que les équipes du CHU ont préparé une refonte du projet médical de l'établissement ainsi que l'ébauche du programme fonctionnel inhérent (ces documents de travail avaient été remis au susdit ministère en juin 2010, dans le but d'obtenit l'accord définitif).

Par lettre  en date du 14 mars 2011,  une mission d'audit portant sur le projet de reconstruction du Centre Hospitalier Universitaire  de Nantes (1) a été demandée en mars 2011 par le  ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé  à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas).

En juillet 2011, l'Igas a remis au ministre un rapport favorable audit projet ...le 16 juillet 2013,  le Comité interministériel de la performance et de la modernisation de l'offre de soins (Copermo) a validé ce projet visant au regroupement  du CHU sur le site unique de l'île de Nantes.


Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la Santé, a donné son accord sans plus tarder pour le lancement du projet qui sera soutenu financièrement par l'État pour un tiers de son coût, conformément aux demandes conjointes du CHU et de l'Agence Régionale de Santé.

Un  concours de maîtrise d'œuvre sera lancé dès septembre 2013, la perspective d'un déménagement des services de court séjour est envisagé à l'horizon 2023-2025...

"La Vie Hospitalière" espère que ce projet ne sera pas là encore prétexte à privatiser encore un peu plus certains services publics hospitaliers et tout le reste...souhaitant que là aussi il ne soit pas fait la mauvaise surprise de parkings payants gérés en plus par une société privée et de fait pour le seul bénéfice d'actionnaires anonymes...le profit a une odeur qui devient de plus en plus  nauséabonde dans le milieu de la Santé.


A suivre




1) Quel en a été le coût ?...