samedi 31 janvier 2015

Solidarité de l'ISP auprès des agents hospitaliers turcs licenciés

Le 16 janvier, à Istanbul, la Secrétaire générale de l’ISP, Rosa Pavanelli, s’est jointe à la manifestation des travailleurs/euses de la santé devant l’hôpital de l’Université Malpete, pour manifester sa solidarité.





Les travailleurs/euses ont résisté en érigeant une tente dans les jardins de l’hôpital et ont obtenu le soutien des internes de l’hôpital universitaire Maltepe, des patients et des familles des patients, de même que des médecins et des personnels infirmiers. Après plus d’un mois de protestation pacifique, les travailleurs/euses sont toujours aussi déterminés. « Nous ne voulons pas travailler en sous-traitance ou sans syndicat » dit Ahmet Kural, un nettoyeur qui a 15 années d’ancienneté à l’hôpital et qui fut aussi parmi les premiers à être licenciés.


dimanche 25 janvier 2015

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre l’euthanasie

Entre 11 000 manifestants selon la police et 45 000 selon les organisateurs, ont défilé lors d'une «marche pour la vie» ce  dimanche à Paris contre la «menace de l'euthanasie» en France, quelques jours après un débat parlementaire sur ce sujet sensible.

«Ce n'est pas à nous de décider qui doit vivre ou mourir», expliquait Isabelle, ancienne infirmière venue défiler en famille. Cette marche traditionnellement dédiée à la dénonciation de l'avortement avait choisi pour sa 10e édition de s'élever contre «la légalisation de gestes euthanasiques», après un débat mercredi sur la fin de vie à l'Assemblée nationale.

Parmi les manifestants figurait la mère d'un tétraplégique français en état végétatif, au coeur d'un feuilleton judiciaire dont a été saisie la Cour européenne des droits de l'Homme. Victime d'un grave accident de la route en 2008, Vincent Lambert souffre de lésions cérébrales irréversibles et son état n'a cessé de se dégrader, mais si son épouse souhaite le «laisser partir», ses parents, catholiques traditionalistes, s'y opposent.

Le débat parlementaire de mercredi était une première étape avant l'examen en mars d'un projet de loi qui prévoit d'autoriser une «sédation profonde et continue» jusqu'au décès pour certains malades incurables.


samedi 24 janvier 2015

Grèce: le système de santé vole en éclat


Les hôpitaux ne peuvent plus acheter de médicaments (insuline, anticancéreux) ou de matériel médical (pansements, compresses) et font appel aux dons, forfait hospitalier de 5 euros et les examens complémentaires en biologie, radiologie sont payants. Dans les hôpitaux, les refus de soins se multiplient.

Il faut savoir qu’en Grèce avec le chômage qui augmente les femmes accouchent dans la rue, un bébé a été retenu en otage car la mère n’avait pas pu payer le montant de l’accouchement,La mortalité enfantine augmente, les suicides se multiplient , le paludisme réapparait la tuberculose également , le VIH augmente , La prostitution augmente ! 

Dans le secteur de la santé on constate la fermeture de nombreux centres d’interruption volontaire de grossesse, rendant l’accès à l’avortement de plus en plus difficile. Les acquis féministes sont menacés ; dans la précarité les femmes ne bénéficient pas de prévention contre les Grossesses non désirées et le sida. L’impact des mesures d’austérité sur les femmes en termes de santé est désastreux ! L’austérité imposée à la Grèce pour répondre à La crise de la dette pousse certaines femmes à se prostituer pour joindre les deux bouts. Ce sont Les mesures d’austérités prise par le gouvernement grec face à la crise économique qui ont contraint certaines femmes à se livrer à la prostitution ! 

Rappelons que le système de santé en Grèce ne cesse de se dégrader. Le personnel de santé qui part à la retraite n’ est pas remplacé. Des spécialités font défaut et on assiste déjà à un départ de médecins grecs vers l’étranger.
L’absence de soins fait progresser les maladies : Dans les hôpitaux , le manque de matériel, de personnels fait reculer l’accès aux soins comme par exemple dans un hôpital de Crète où on peut lire « Le lundi pas de consultation en cardiologie » « pas de consultation ORL pendant dix jours » Dans le domaine psychiatrique on constate un manque de nourriture pour nourrir tous les patients , c’est ainsi qu’un appel au secours a été lancé par l’hôpital de Leros, dans la même logique les personnes en situation de drogue ne sont plus suivies et sont laissées à l’abandon ! de Leros, dans la même logique Les personnes en situation de drogue ne sont plus suivies et sont laissées à l’abandon !
On se rappelle le film de Michael Moore qui relate une anecdote sur le système de santé américain : un homme qui souffre de fractures à deux doigts attend à l’hôpital le devis de la " réparation ; " Or, il n’a pas les moyens de se faire soigner les deux doigts, le médecin lui demande alors " quel doigt voulez-vous que je vous soigne. "

Dans ce contexte les dispensaires auto gérés aident la population ! Pour les chômeurs, L’allocation de 400 euros, la même pour tous, est supprimée au bout d’un an.. Les Grecs ne vont plus à l’hôpital ! « Des centaines de milliers de Grecs au chômage n’ont plus de Sécurité sociale. Un réseau de médecins se mobilise »Dans tout le pays, des médecins bénévoles ont mis en place des dispensaires sociaux !

Martine LOZANO
Militante associative

dimanche 18 janvier 2015

100 hospitaliers licenciés pour avoir voulu créer un syndicat en Turquie

A l'hôpital de l'Université Maltepe à Istanbul (Turquie) près de 100 hospitaliers ont été licenciés pour avoir adhéré à un syndicat !





Mobilisés depuis plusieurs semaines, ils exigent leur réintégration.


Ces personnels cherchaient à améliorer leurs conditions de travail, qui se dégradaient, leurs salaires et leur temps de travail. 
Plusieurs d’entre eux travaillaient à l'hôpital depuis plus de 10 ans . Il y a également des travailleurs handicapés et des couples qui se retrouvent sans ressources.


Aujourd’hui, ils sollicitent notre aide pour obtenir la reconnaissance de leur syndicat et récupérer leurs emplois.


Une campagne internationale est lancée, à cet effet nous vous remercions, à l’avance, pour participer à cette dernière en envoyant un courriel de protestation afin de faire pression sur la direction de l’hôpital.

Pour envoyer un message de protestation cliquez ici.




dimanche 11 janvier 2015

On ne touche pas au Coeur de la FRANCE !

On ne doit pas être abattu parce qu'on est journaliste !
On ne doit pas être abattu parce qu'on est policier !
On ne doit pas être abattu parce qu'on est juif !
Et, tout simplement: on ne doit pas être abattu parce qu'on est une citoyenne ou un citoyen français dont les valeurs humaines ne sont pas celles de  certains pays autoritaires menés souvent par un extrémisme religieux dangereux pour l'humanité et les droits fondamentaux ! 

Près de 5.000.000 de personnes ont manifesté partout en France pour dire que nous n'avions pas peur du terrorisme, du fanatisme... la France est debout, elle a prouvé aujourd'hui historiquement que l'on ne pouvait pas toucher à ses valeurs fondamentales et universelles !





De la Place de la République à la Place de la Nation, 2.000.000 de personnes ont manifesté à Paris, du jamais vu.
On ne touche pas aux Libertés sans en connaître le prix à payer et quand Paris se révolte c'est toujours pour défendre les droits universels, acquis dans le sang, lors de la révolution de 1789 !





(article en cours)

jeudi 8 janvier 2015

Unis, pour faire respecter les libertés et la démocratie !

Les organisations syndicales françaises s’unissent et se joignent au mouvement citoyen et républicain pour exprimer leur émotion et leur indignation après l’attentat terroriste perpétré contre le journal Charlie Hebdo et face à tous les actes de violences et d’intolérance. 
La Démocratie, la République, la Paix, les Libertés de pensée et d’expression sont des biens communs que nous sommes décidés à défendre face à tous les totalitarismes, aux discours haineux et aux tentatives de division et de stigmatisation.

Dans cet esprit et dans l’unité, les organisations syndicales CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, FSU, UNSA,  Solidaires ... appellent le monde du travail ainsi que tous les citoyennes et citoyens à se joindre à toutes les initiatives et manifestations organisées ce weekend partout en France dont la marche silencieuse à Paris le dimanche 11 janvier à 15 heures, Place de la République.


Dessin de ALF   (militant UNSA)



mercredi 7 janvier 2015

Attentat de Charlie-Hebdo: un crime contre la liberté d'expression!

C’est avec consternation et une très grande tristesse que nous avons appris l’attentat horrible dont  a été victime l’équipe de Charlie-Hebdo.

Il n’y a pas en vérité de mots pour décrire cette action criminelle qui a fait 12 victimes en quelque secondes.

Les hôpitaux parisiens, les services de secours, ont démontré encore une fois qu’ils pouvaient surmonter toutes les tragédies avec toutes les compétences nécessaires.

Que ceci soit là la triste expérience qui permettra  de prendre du recul  et de réfléchir  un peu mieux sur les conséquences des coupes rases effectuées dans les services hospitaliers, on pense  en ce moment, et, notamment, au service d’urgences de l’Hôtel-Dieu qui a injustement été fermé, cedit Hôtel-Dieu assure en ce moment l’accueil psychologique des victimes directes et indirectes de cet attentat, dit attentat qui porte atteinte gravement à nos valeurs républicaines et tout autant à la démocratie française.



« La Vie Hospitalière» adresse toutes ses condoléances, et, toute sa solidarité aux victimes, et à leurs proches.