mercredi 8 mars 2017

7 mars 2017 et la suite… Après la colère, la rage !


7 mars 2017 et la suite…
Après la colère, la rage !

La Fédération SUD Santé Sociaux salue le volontarisme de toutes celles et ceux, salarié(e)s de la santé, du social et du médico-social qui ont répondu présent(e)s pour la manifestation Parisienne du 7 mars 2017.
35.000 personnes défilant entre la place Denfert Rochereau et le ministère de la santé où un feu de joie/feu de rage a été allumé comme top départ d’un processus de lutte qui ne s’arrêtera que lorsque que nous ne perdrons plus nôtre vie à la gagner, lorsque nous ne serons plus rappelé(e)s à domicile, sur nos portables, par SMS pour revenir remplacer le ou la collègue qu’a pas pu venir car licenci(é)e, épuis(é)e, suicidé(e), lorsque nous n’aurons plus honte.
Honte de ce que nous sommes devenu(e)s. 
Honte de ce que nous faisons subir aux patient(e)s, aux résident(e)s, aux usagers.
Honte d’avoir à faire des choix qui déterminent de qui vivra ou pas. 
Dans un contexte où la France a déjà franchi des seuils de nombre de décès jamais atteints depuis l’après-guerre. soit près de 100.000 morts de plus en deux ans.
La Fédération SUD Santé Sociaux a bien entendu le message de l’ensemble de ses adhérente(e)s, de ses sympathisant(e)s et de toutes celles et ceux qui souhaitent donner une réplique rapide à la mobilisation du 7 mars 2017.
La Fédération SUD Santé Sociaux donne déjà rendez-vous pour la journée européenne d’action contre la commercialisation de la santé et de la protection sociale prévue le 7 avril 2017.

Paris le 7 mars 2017,
Pour La Fédération SUD Santé Sociaux,
Jean Vignes
Secrétaire Général

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire