mercredi 8 mars 2017

Suicide de l’une des nôtres, infirmière à l’hôpital Cochin (AP-HP)


Suicide de l’une des nôtres, infirmière à l’hôpital Cochin 
L’une des nôtres a mis fin à ses jours.

La Fédération SUD Santé Sociaux s’associe à la douleur de la famille, des proches, des collègues de l’infirmière qui a mis fin à ses jours le mardi 7 mars 2017 à l’hôpital Cochin, son lieu de travail.



Combien de temps perdu à attendre que ça s’améliore au quotidien, collectivement, individuellement ?

Combien de temps perdu à essayer de comprendre l’incompréhensible sauf à regarder nos outils de travail se déliter autour de nous ?


Combien de fois encore devrons-nous comme aujourd’hui communiquer sur la mort de l’un des nôtres, communiquer sur la mort de l’une des nôtres en particulier le 8 mars 2017, jour des droits des femmes ? 


Nous étions hier 35.000 dans la rue à attendre des réponses.
Ignorant la bienséance dans de telles circonstances, Madame la ministre des Affaires Sociales et de la Santé a refusée la rencontre avec celles et ceux qui perdent leur vie à la gagner.


Paris le 8 mars 2017
Pour La Fédération SUD Santé Sociaux
Jean Vignes
Secrétaire Général

2 commentaires:

  1. C'est purement honteux et inqualifiable qu'une ministre ne veuille point rencontrer ceux qui représentent les personnels de la Santé et du Social (public et privé).
    Nous voyons aussi la preuve d'un gouvernement qui a peur, qui se retranche derrière des forces de l'ordre comme jamais il y en a eu dans pareilles manifestations !
    Un gouvernement fébrile fait de corrompus au système de marchandisation de la Santé.
    Tous ensemble nous ne laisserons pas faire ceux qui veulent détruire notre système de santé qui pour nous est capital !
    Les mafieux dehors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une femme s’est encore suicidée sur son lieu de travail, Pas n’importe lequel : un hôpital, pas n’importe lequel : Cochin de l’AP-HP !

      Une soignante qui en avait assez de ne plus pouvoir vivre !

      Nous sommes dans une société où les pourris ont pris le dessus !

      Il est temps de virer tous ces culs assis, ces corrompus, qui nous empêchent de vivre dans un monde où tout le monde a sa place pourtant.

      Tous ces individus ont pour seul leitmotiv : le profit, toujours plus de profits, qu’importe si c’est au prix d’une vie, pour eux ce qui compte c’est de continuer à nous berner, à endetter les hôpitaux afin de mieux les détruire pour faire en sorte qu’il n’y a plus que des usines de soins rentables, uniquement rentables.
      
NON à la marchandisation de la Santé !

      NON à tous ces corrompus !

      Loïc ROY

      Supprimer