mardi 25 avril 2017

Aide humanitaire et appel aux dons pour le service pédiatrique du centre de traumatologie de Donetsk


Aide humanitaire et appel aux dons pour le service pédiatrique du centre de traumatologie de Donetsk 
Fin mars, nous nous sommes rendus au service pédiatrique du centre de traumatologie de Donetsk, afin d’apporter un peu d’aide humanitaire à ce service qui traite plusieurs dizaines d’enfants de 0 à 18 ans.
Afin d’apporter des vitamines naturelles, nous avons acheté plusieurs caisses de fruits (bananes, mandarines, pommes et kiwis), pour un montant total de 4.500 roubles, et nos collègues de В Месте ont complété avec du matériel scolaire et d’éveil (crayons, feutres, albums, pâte à modeler, etc) afin d’occuper ces enfants qui sont parfois obligés de rester plusieurs mois à l’hôpital.
Après nous être brièvement entretenus avec le chef du service, nous allons à la rencontre des enfants pour leur montrer ce que nous leur avons apporté et discuter un peu avec eux. L’une des jeunes filles (qui n’est là que depuis huit jours) nous dit apprendre l’anglais à l’école, alors je l’interviewe brièvement dans la langue de Shakespeare. Elle s’en sortira avec brio.
Tous nous remercient pour ces cadeaux avant de retourner à leurs activités habituelles, pendant que nous discutons plus avant avec le chef du service de l’aide que nous pouvons lui apporter. 
Nous discutons avec lui de la possibilité de fournir régulièrement des fruits pour les enfants, mais c’est surtout un médicament bien particulier, hors de prix mais nécessaire, autour duquel vont se concentrer nos discussions.



Ce médicament est un bio-implant constitué de copeaux d’os spongieux. Les chirurgiens du service l’utilisent pour réparer les dégâts consécutifs au développement de kystes dans les os de leurs petits patients. En grandissant, ces kystes creusent l’os de l’intérieur, le fragilisant jusqu’à la fracture. Afin de réparer les dégâts après avoir cureté et nettoyé le kyste, les médecins doivent combler le trou pour éviter que l’os ne casse.
Le problème, c’est le coût de ce bio-implant : 1.000 dollars le flacon (soit environ 56.000 roubles). En sachant qu’il n’est pas rare qu’il faille plus d’un flacon pour combler les kystes les plus étendus. Au vu des niveaux de salaire ici, il est impossible à la plupart des gens de payer un tel traitement pour leur enfant.
Nous avons donc décidé de lancer un appel aux dons, en espérant réunir suffisamment pour acheter un voire deux flacons pour l’hôpital. « Ensemble nous sommes plus forts » et quelques euros peuvent faire la différence. Si vous souhaitez aider le centre de traumatologie de Donetsk, contactez-moi par e-mail pour obtenir les modalités de versement : [email protected]
Je remercie par avance ceux qui nous aideront à fournir ce traitement aux petits patients du centre de traumatologie de Donetsk.

Christelle Néant pour DoniPress

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire